Le Big Data signifie littéralement Grosses Données ou Données Massives. Ce phénomène est né avec l’explosion des données numériques il y a déjà 20 ans et son rôle est de stocker un nombre incalculable d’informations appelées données sur une base numérique.

Quelles sont ces informations et d’où viennent-elles?

Ce sont des messages que nous envoyons, des vidéos et contenus multimédia que nous publions, des informations climatiques, signaux GPS, informations personnelles que nous enregistrons sur des plateformes… elles proviennent de partout dans le monde.

Les moteurs de recherche Google et Yahoo ont été les premiers à déployer ce type de données.
Les gestionnaires et économistes sont les plus friands de ce phénomène et le définissent par la règle des 5V:
INFOGRAPHIE DES 5V:

  • volume / valeur / variété / vitesse / véracité

LE VOLUME :

C’est la masse des informations produites chaque seconde qui sont collectées et qui augmentent de façon quasi exponentielle, par le biais de certains facteurs comme la pratique des Analytics, de la géolocalisation, ou encore de l’utilisation des objets connectés.

LA VALEUR :

C’est le profit que l’on peut tirer du Big Data. Il faut se concentrer sur les données à forte valeur ajoutée sans se laisser submerger par des datas insignifiantes ou tout simplement peu ou pas traitables rentablement.

LA VARIÉTÉ :

Ce facteur concerne la pluralité des types d’informations qui sont délivrées sous toutes leurs formes c’est-à-dire textes, images ou données d’échange transactionnel, etc. Le Big Data permet d’analyser, de comparer, de reconnaître et de classer ces données.

LA VITESSE :

L’élaboration et le déploiement des nouvelles données est un critère majeur dans la gestion du Big Data, notamment pour les sites marchands qui doivent savoir pratiquer le marketing prédictif.

LA VÉRACITÉ :

On parle de fiabilité et de crédibilité des données. Une bonne part de l’information provient souvent de formulaires d’inscription mal renseignés, ou contenant des adresses mail provisoires ou de non utilisables, de langage familier, de coquilles ou d’abréviations comme sur les réseaux sociaux.

Quel avenir pour le Big Data?

Le Big Data serait alors l’ainé d’une série d’applications et d’évolutions qui vont naître et qui le sont déjà pour certaines.C’est le cas du Smart Data ou données intelligentes qui trie et sélectionne les données les plus pertinentes pour proposer une analyse poussée et ainsi mener plus rapidement et plus précisément ses adeptes vers leurs cibles.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager et si vous souhaitez davantage d’informations sur cette stratégie ou sur nos expertises, vous pouvez télécharger notre livre blanc sur Site Internet ou nous contacter directement!