L’INBOUND MARKETING OU L’ART D’ATTIRER DE NOUVEAUX CLIENTS SANS LES PROSPECTER

L’Inbound Marketing, contrairement à son antonyme Outbound Marketing qui a pour but d’aller chercher le client, cherche à le faire venir. Plusieurs outils et fonctionnalités comme le SEO, le social media, la newsletter ou encore le blog ont fait leurs preuves en amenant naturellement des leads, sans les avoir fatigué au préalable avec une prospection traditionnelle lourde.

COMMENT METTRE EN PLACE UNE BONNE STRATÉGIE D’INBOUND MARKETING?

Trop de digital tue le digital! En voulant évoluer dans l’automatisation complète de nos plateformes digitales, le contact humain entre les entreprises et les clients s’est rompu et le besoin de ces derniers de le voir revenir se fait sentir. Les consommateurs souhaitent que l’on s’adresse directement à eux et veulent se sentir écouté. L’un des plus grands avantages de l’Inbound Marketing est que les leads récupérés sont sans aucun doute ceux de prospects qualifiés et intéressés. Il ne reste plus qu’à les cueillir!

NOUS VOUS EXPLIQUONS EN TROIS ÉTAPES:

#1 Inbound Marketing : la première étape vers des clients de qualité est la génération de trafic sur votre site. Et le meilleur moyen d’attirer des visiteurs est la stratégie de référencement naturel poussée. En effet, en intégrant des mots clés pertinent à tous vos contenus (site ou blog), vous êtes assuré de gagner en visibilité. Le relai de vos contenus sur les réseaux sociaux ainsi que la création d’autres contenus adaptés au ton de ces réseaux sont également indispensables afin d’attirer les prospects sur votre site mais aussi afin de vous créer une communauté.

#2 Inbound Marketing : seconde étape. Comment séduire ces prospects et les inciter à laisser leurs données? La transformation de ce trafic en prospects tièdes. L’expérience et le parcours des utilisateurs sur votre site doivent être bien pensés. L’astuce pour capter l’attention de ceux-ci est le « call-to-action »: un wording séduisant sur un bouton qui cache un formulaire de récupération des données comme une invitation à s’inscrire à une newsletter ou à participer à un jeu-concours. Il faut fournir un contenu de qualité à vos utilisateurs en échange de leurs données qui vous seront précieuses.

#3 Enfin, pour transformer ces prospects en clients, les campagnes d’emailings, de sms ou de geofencing (consiste à envoyer des notifications push lorsque le prospect entre dans une zone géographique donnée) sont les plus efficaces pour informer et séduire ces prospects et ainsi les transformer en clients.

Toutes ces étapes correspondent au Tunnel de Conversion du prospect en client composé de 3 parties: le ToFu (Top of the Tunnel) qui correspond à la phase de découverte de votre marque par l’utilisateur. Le MoFu (Middle of the Funnel) désigne l’étape de transformation du trafic en prospect et le BoTu (Bottom of the Funnel) qui est la phase de transformation finale du prospect en client.

Vous savez tout sur l’Inbound Marketing… ou presque! Si vous souhaitez davantage d’informations sur cette stratégie ou sur nos expertises, vous pouvez télécharger notre livre blanc sur l’Inbound Marketing ou nous contacter!

LE CHATBOT : LA NOUVELLE RELATION CLIENT ?

Chatbot, machine learning, deep learning… mais que signifient ces termes? Le digital ne cesse de se réinventer et de créer de nouvelles technologies et de nouvelles manières d’atteindre les cibles. Ces nouvelles technologies se mêlent à celles existantes comme ces chatbots qui se greffent au applications de messagerie; points de contact inestimables pour les annonceurs. On vous en dit plus juste après cette infographie sur le marché de la messagerie.

Les 5 messageries qui drivent le marché: QQ, WhatsApp, Facebook Messenger, Wechat, Skype, Snapchat…

QU’EST-CE QU’UN CHATBOT ?

Si vous ne le saviez pas encore, le chatbot (chat/robot) est une intelligence artificielle qui imite le comportement humain et qui est capable de répondre de façon automatisée aux utilisateurs. Ils sont intégrés par les marques sur les applications de messagerie existantes comme Whatsapp ou Facebook Messenger; des points de contact pérennes puisque les utilisateurs y sont familiers.

Ces chatbots sont développés de façon linéaire avec des réponses automatisées, ou non linéaire; c’est-à-dire que le chatbot réfléchie et interprète le sens des questions.

Ils utilisent la technologie du deep learning: l’évolution du machine learning, qui empile plusieurs niveaux de réflexion et d’analyse.

L’intérêt pour l’utilisateur? Obtenir une réponse en temps réel depuis un espace unique, ne plus se perdre dans les relations client et fini les applis mobiles des marques!

Les objectifs de cette IA? Divertir, conseiller, vendre, informer, servir, fidéliser… Mais surtout créer de l’empathie dans une logique de conversation pour servir l’expérience de marque.

COMMENT ÇA MARCHE ?


L’expérience doit être simple, intuitive, émotionnelle, avec une personnalité et de la mémoire!

On trouve des chatbots de tous styles: de l’aide culinaire qui vous trouve des recettes et vous aide à faire vos courses puis à cuisiner, au bot qui recherche, recommande et réserve vos séances de ciné en passant par le bot barman qui propose et conseille des recettes de cocktails. Autrement dit, toute marque peut créer un chatbot qui améliorera l’expérience de ses clients et prospects.

Si avez aimé cet article, vous pouvez le partager sur les réseaux et si vous souhaitez davantage d’informations sur cette stratégie ou sur nos expertises, vous pouvez télécharger notre livre blanc sur le Social Média ou nous contacter directement!

Source : http://www.blogdumoderateur.com/etude-usage-smartphones-generations/

NOS CONSEILS CONTRE LES PIÈGES DU NOM DE DOMAINE

Près de 100 000 noms de marques sont déposés à l’INPI chaque année. Il n’est donc pas aisé de se démarquer parmi ces incessantes nouveautés. L’achat de votre nom de domaine est la première et l’une des plus importantes étapes dans la création de votre site Internet. Il faut prendre le temps d’y réfléchir pour ne pas faire d’erreurs qui pourraient vous porter préjudice. Voici donc les pièges à éviter et nos conseils pour choisir le meilleur nom de domaine.

LES PIÈGES À ÉVITER :

X°1 – SE PRÉCIPITER DANS SES CHOIX

Cette phase nécessite une réflexion et du temps. Réfléchissez à l’univers dans lequel vous souhaitez que votre marque évolue et à ce qu’elle va dégager.

X°2 – CHOISIR UN NOM TROP LONG OU TROP COMPLIQUÉ

Un nom trop long ou trop compliqué ne sera pas percutant et sera donc peu ou pas mémorisé.

X°3 – METTRE DES CHIFFRES OU DES TIRETS

Les noms de domaine contenant des chiffres et tirets ne seront pas privilégiés par Google.

X°4 – NE PAS PROTÉGER SON NOM

Cependant il est judicieux de protéger son nom de domaine principal avec les versions à tirets pour éviter les tentatives d’usurpation.

NOS CONSEILS :

N°1 – CHOISISSEZ UN NOM DE DOMAINE SIMPLE

Il sera plus facilement mémorisé et favorisé par Google grâce à sa petite taille.

N°2 – OPTEZ POUR UN NOM COURT ET FACILE À PRONONCER

Privilégiez un nom de domaine sans tiret(s) car c’est un caractère de plus. Mais pensez à le réserver pour la même raison précédemment citée.

N°3 –  À CONSONANCE INTERNATIONALE

Un nom prononçable et compréhensible à l’international. Même si aujourd’hui vous ne souhaitez pas vous ouvrir au monde, rien ne dit que cela ne changera pas.

N°4 – ASSUREZ-VOUS QUE VOTRE NOM DE DOMAINE N’EST PAS DÉJÀ PRIS

Vous pouvez vous en assurer en vous rendant sur le site de l’INPI ou de L’AFNIC.

N°5 – PRIVILÉGIEZ LE .COM POUR L’INTERNATIONAL

C’est l’extension la plus répandue dans le monde. Réservez également les autres extensions .fr .net .org. pour éviter le cybersquatting.

N°6 – VÉRIFIEZ QUE VOTRE NOM DE DOMAINE CHOISI RESPECTE LA CHARTE DE L’AFNIC ET LES DROITS DES TIERS.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez le partager et si vous souhaitez davantage d’informations sur cette stratégie ou sur nos expertises, vous pouvez télécharger notre livre blanc sur XXX ou nous contacter directement!